VAQUERIN Armand

Pays d'origine : France
Pays de sélection : France
Né le : 21/02/1951 à Sévérac-le-Château (Aveyron)
Décédé le : 10/07/1993 (42 ans) à Béziers (Hérault)
Taille : 1m83
Poids : 92kg
Poste(s) : 3
Profession : Cafetier à Béziers.

SELECTIONS A XV

France
  • Nombre de sélections : 26
  • International n°: 627

Finales

Disputées

Biographie

A l’évocation d’Armand VAQUERIN, me reviennent systématiquement 2 souvenirs. La finale télévisée de 1984 et cette image où il brandit son dernier bouclier aux côtés de Pierre LACANS. Mon premier souvenir rugby à la télé. Du haut de mes 10 ans, je me demandais comment un joueur pouvait encore jouer et être… chauve. Le dernier est beaucoup plus triste. Je peux exactement décrire quand, comment et où j’ai appris la nouvelle de son décès. Bien que n’ayant aucun lien avec ce grand joueur ni ne l’ayant jamais croisé, ce scène est ancrée. Allez savoir pourquoi. Non ne cherchez pas. Lorsque j’ai appris - par hasard - la sortie du livre d’Alain CASTERAN, impossible d’y échapper. Avant de démarrer véritablement la lecture de cet article, celui-ci ne contient pas la vie d’Armand VAQUERIN. Impossible de la réduire à un article. Armand VAQUERIN restera très certainement le joueur le plus titré de toute l’histoire du rugby français. 10 fois champion de France pour 11 finales disputées . Un record qui ne sera surement jamais battu compte tenu de la durée de carrière d’un joueur et du professionnalisme qui a engendré une certaine « bougeotte ». Armand VAQUERIN a ainsi arpenté au plus haut niveau les pelouses du monde de 1971 à 1985 avec un seul club : l’A.S. BEZIERS. Ses origines hispaniques l’entrainent vers le foot dans une équipe de quartier en compagnie de son frère Elie et d’un certain… Henri CABROL. Il évoluera ainsi avec eux au plus haut niveau avec l’A.S. BEZIERS Mais lorsque le voisin de la maison familiale s’appelle Emile BOLZAN , il est aisé de basculer vers la discipline ovale Et c’est ainsi qu’Armand VAQUERIN débute en 1ère division à la fin de l’année 1970 lors du Bouclier d’Automne et en championnat face à GAILLAC. Mais ses véritables débuts s’effectueront lors du 1/16ème face à POITIERS Cette saison se conclura par une finale épique face au grand R.C. TOULON. A 20 ans et après seulement 3 ans de rugby, Armand VAQUERIN se retrouve face à Aldo GRUARIN pour ce qui peut être assimilé à une passation de pouvoir. La présence du grand André HERRERO dans le rang adverse ne l’impressionnera pas plus que ça. Redoutable pilier des 2 côtés de la mêlée, il fera vivre un calvaire lors d’un test match en 1974 au pilier sud-africain Hannes MARAIS en l’éjectant littéralement tel un bouchon. Il est également un excellent manieur de ballons. Et c’est ainsi que ce livre vous transporte dans ces 11 finales et dans 15 ans de carrière. Le portrait tracé marque et décrit remarquablement bien les valeurs chères aux yeux du pilier : la famille (pas touche !!), la complicité avec ses frères et sœurs, les amis pour qui il sera d’une fidélité sans faille et surtout sa liberté d’agir. Son côté protecteur et paternaliste envers les nouveaux joueurs renforce un peu plus son humanité. Il savait également reconnaitre le talent de ses adversaires et n’hésitait pas à le (leur) faire savoir. De nombreux anciens adversaires feront le déplacement lors de son jubilé en aout 1992. Preuve de respect en retour donc. Avec son caractère bien trempé, sans peur et sans reproche, il n’hésitera pas à visiter le quartier du BRONX de nuit (!!) lors d’une tournée avec l’équipe de France aux ETATS UNIS en 1976. Seul. Juste pour voir. Pour connaître. Le XV DE FRANCE… Une des cicatrices sportives. Seulement 26 sélections pour un tel palmarès national. Les gros pardessus de la Fédération lui reprochaient un manque de sérieux dans sa préparation et son mode de vie de sportif. Mais culturellement parlant, un bon pilier était forcément basque ou pas de BEZIERS pour les instances dirigeantes de l’époque. Cette situation l’empêche de participer à de grandes victoires du XV de FRANCE. Le Grand BEZIERS était bien souvent décrit comme une équipe au pack destructeur voire violent. Mais c’était une équipe dont le pack était doté de grands techniciens et de joueurs polyvalents. Les trois quart sont assez souvent oubliés dans le mérite. L’emprise de Raoul BARRIERE est énorme au sein de cette équipe. Pour souligner un peu plus la fidélité d’Armand VAQUERIN, ce dernier fut le seul à voter en faveur du maintien de son entraineur lors du vote de confiance qui provoquera finalement le départ du coach emblématique. Bien que dur au mal, Armand VAQUERIN était également un écorché vif. Sa vie est perturbée par des drames personnels qui le marqueront malgré une apparence d’homme rude et sans cœur La fin de sa carrière s’amorce en pointillé. Il participera ainsi aux titres de 1983 et 1984 malgré le démarrage d’une nouvelle vie au MEXIQUE. L’après carrière de joueur l’emmènera vers de nouveaux challenges personnels comme le bar « LE CARDIFF » dont il aurait voulu qu’il soit le phénix de l’emblématique « MONDIAL », établissement incontournable des grandes années de l’A.S. BEZIERS qui était la propriété de ses parents. Sa vie dissolue mais totalement assumée l’entrainera vers une mort tragique le 10 juillet 1993. Le Challenge VAQUERIN ayant lieu en aout sur divers terrains de l’Aveyron est devenu une compétition importante de début de saison et perpétue la mémoire de ce joueur indéboulonnable du podium des vainqueurs du BRENNUS Cet article peut paraitre succinct mais il est impossible de s’étendre plus sur la vie d’Armand VAQUERIN par peur d’oublier un détail, une anecdote croustillante ou un fait marquant. Ce livre m’a valu une demi-nuit de sommeil seulement. Mais quel bonheur. Et toujours le regret de ne pas avoir vécu (ne serait-ce qu’en tribunes) le rugby de ces années là « Armand VAQUERIN UNE LEGENDE BITERROISE » A acheter. Edité par les Nouvelles Presses du Languedoc (http://www.npl-editeur.fr) A lire Sans attendre Merci M. CASTERAN (fiche de lecture FinalesRugby)

Carrière en clubs

? à ?

Parenté ovale

Frère de Hélios VAQUERIN