Paul MEYER

Né le : 08/02/1878 à Paris 3e
Décédé le : 29/11/1942 (64 ans) à Paris 4e
Poste(s) : 13
Profession : Graveur de médailles. Importateur.

Biographie

Paul MEYER est né le 8 février 1878 dans le 3e arrondissement de PARIS. Il est le fils de Gaspard, fondeur, né le 6 septembre 1841 à MELCHNAU (Suisse). Sa mère, nommée Joséphine Julie MATHIEU est confectionneuse. Elle est née le 4 aout 1846 à EPINAL (Vosges) et décédée le 8 mai 1913. D’après les données généalogiques, la famille répudie la nationalité française et conserve la paternelle.

Il est le second d’une fratrie de quatre enfants :

- Georges, né en 1874 et décédé en 1917

- Marie, née le 9 avril 1880 à PARIS 3e et décédée en 1925 à MONTREUIL (Seine-Saint-Denis)

- André, né le 7 septembre 1882. Il était graveur de médailles.

Le nom de Paul MEYER est indissociable de l'UNION ATHLETIQUE dont il est l’un des tous premiers membres. Il y joua au rugby pendant seize saisons consécutives, sous les couleurs du 1" arrondissement, il occupa successivement toutes les places dans cette équipe, la commandant les sept dernières saisons, au cours desquelles elle remporta deux fois le Championnat de seconde série de Paris (la dernière en 1908-1909).

Il fut également arbitre durant plusieurs années mais d'une façon intermittente, puisqu’encore joueur. Il arbitre également 2 finales nationales d’affilée du plus haut niveau français : 1910 lors de LYON-SBUC et en 1911 lors de SBUC-SCUF, ainsi que de très nombreuses rencontres du Championnat de PARIS ou la finale du Championnat de France militaire 1909 qui opposera le 103e Régiment d’Infanterie de PARIS et le 3e Colonial de ROCHEFORT le 18 mars au Parc des Princes.

Coureur à pied, il figure honorablement dans de nombreuses épreuves disputées à son club et fit partie une année de l'équipe de 400 mètres du « Blanchet ".

Sportif éclectique, il est en outre un excellent rameur en canoë. Son frère André le rejoindra dans cette discipline.

Paul MEYER participera et remportera plusieurs compétitions : en 1898, année de ses débuts, il remporte la course à deux rameurs juniors des régates internationales et en 1900 le Championnat de PARIS à 4 rameurs. L'un de ses coéquipiers dans cette épreuve était Pierre GAUDERMEN, qui deviendra un grand personnage du rugby français. Il fera également partie de l'équipe à 8 rameurs de couple de la Société d'Encouragement du S.N en 1904.

Également amateur de hockey, une Coupe Paul-Meyer portera son nom.

Professionnellement, il est installé au 12 rue Poultier à PARIS où il édite des plaquettes et médailles artistiques et qui a produit les médailles de plusieurs groupements sportifs importants tels que l’Académie des Sports ou de l’USFSA. Dans les années 20, il est présenté comme négociant « en denrées coloniales », spécialisé dans l’import de thé et de café dans les années 20 (1).

Le 10 aout 1915, à CAHORS (Lot), Paul MEYER épouse Germaine Marie GRAS, née le 1er janvier 1894 dans cette même ville et décédée le 27 juillet 1951 à PARIS 9e..

De leur union, naitront trois enfants :

- Georges, né le 18 juin 1916 à PARIS 4e et décédé le 26 aout 1970 dans cette même ville

- Geneviève Marie, née le 27 mars 1918 à PARIS 4e et décédée le 27 avril 2007 à MARSEILLE 7e

- André, né le 5 octobre 1919 à PARIS 4e et décédé à NOISY-LE-GRAND le 9 juillet 1997.

Paul MEYER, préside les cérémonies du cinquantenaire de l’U.A.I. fin aout 1942 avant de s’éteindre le 29 novembre 1942 des suites d’une longue maladie. Il résidait au 47, rue Vieille-du-Temple dans le 4e arrondissement de PARIS. Ses obsèques ont été célébrées le 3 décembre en l’église des Blancs-Manteaux.

Plus tard, le stade de SUCY-EN-BRIE sera baptisé en son honneur.

(sources : recherches FinalesRugby : Gallica – Geneanet - archives état civil de la ville de PARIS)

(1) Il obtient la médaille d’argent lors de l’Exposition universelle et international de Gand en 1913.

Carrière en clubs