Jean DAUGER

"Jeannot" ou "Manech"

Né le : 12/11/1919 à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques)
Décédé le : 23/10/1999 (79 ans) à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques)
Taille : 1m83
Poids : 85kg
Poste(s) : 13
Profession : Directeur de la salle des sports de Bayonne.

XV de France

Sur le terrain


01/01/1945
N° 12
drapeau France FRANCE
vs
drapeau Army Rugby Union ARMY RUGBY UNION

21 - 9
Parc des Princes PARIS

Essais : 2
Transformation : 0
Pénalité : 0
Drops : 0
Carton : -

28/04/1945
N° 12
drapeau British Empire Forces BRITISH EMPIRE FORCES
vs
drapeau France FRANCE

27 - 6
Athletic Ground RICHMOND
( Athletic Park )
Essai : 0
Transformation : 0
Pénalité : 0
Drops : 0
Carton : -
Tournoi des 5 Nations

10/01/1953
N° 13
drapeau France FRANCE
vs
drapeau Ecosse ECOSSE

11 - 5
Stade Yves-du-Manoir COLOMBES
( Stade du Matin )
Essai : 0
Transformation : 0
Pénalité : 0
Drops : 0
Carton : -

Biographie

Vers l'âge de 10 ans, Jean DAUGER apprend les rudiments du rugby sur le terrain de Saint-Bernard (1) grâce à PAUL MAYE (2). Pour beaucoup, Jean DAUGER est le plus grand centre français de tous les temps. Il n'eut que 3 sélections du fait de son passage à XIII à l'âge de 18 ans. Il fut "vendu" par son père pour la somme de 30.000 francs au rugby à XIII à ROANNE en compagnie de son frère Robert. Un emploi dans le textile lui était également promis. Finaliste à XIII avec ROANNE en 1939. Alors qu'il effectue son service militaire à LABRUGUIERE (Tarn), il signe ensuite à MAZAMET au début de la saison 1940-1941. Après avoir disputé quelques matches, il est suspendu 1 an en raison de son arrivée du XIII. Cette sanction est levée en février 1941. Il pratique également l'athlétisme. Il participe ainsi à certaines réunions où il s'aligne sur 100m et 200m. En 1944, son retour à XIII est évoqué. Jean GALIA tente de l'attirer à TOULOUSE avec un chèque de près de 100.000 francs. La presse annonce qu'il a touché l'argent à titre de garantie et une menace d'exclusion du XV est évoquée. Mais il renvoie ce chèque à son expéditeur. Il reste à BAYONNE. Le chiffre de 50.000 francs et la gérance d'un hôtel appartenant à Alfred ELUERE, Président de la FFR de l'époque. sont évoqués pour rester à BAYONNE En octobre 1945, il reçoit une offre pharaonique de ROANNE : un commerce de bonneterie avec 1million de francs de stocks ainsi que la garantie de 20.000 francs par mois. Jean DAUGER effectue une contre offre en demandant 2,5 millions de francs consignés à la Caisse des Dépôts et Consignations. Mais ROANNE ne donnera pas suite. Sa carrière aurait pu s'achever en mai 1950. Lors d'un match opposant une sélection française et BARCELONE, il est victime d'une fracture tibia-péroné, souvent signe de de fin de carrière. Malgré la gravité, Jean DAUGER rechaussera les crampons jusqu'à ses 36 ans. Le célèbre stade Saint Léon de Bayonne porte désormais son nom depuis le 3 juin 2001. (1) quartier ouvrier où les ouvriers de l'usine SAINT-GOBAIN étaient logés. Dont les parents de Paul MAYE. (2) Paul MAYE demi d'ouverture de grande classe, doit se résoudre à abandonner le rugby en raison de la blessure de ses deux frères qui entraîne un véto parental. Paul MAYE se tourne alors vers le cyclisme et devient Champion de France en 1938 et 1943.

Sélections

France

Parenté ovale

Beau-père de Roger ETCHETO

Grand-père de Vincent ETCHETO

Carrière en clubs

? à 1938
1938 à 1939
1939 à 1940
1940 à 1940
Suspendu 1 an en décembre 1940. Le Président de MAZAMET est radié à vie.
1941 à 1955