2ème SERIE

2010-2011

PIA logo du club

PIA 37-25 HERM
Mi-temps : 13 - 18
26/06/2011
Inconnu Stade Inconnu

C'était écrit... Ce titre de champion de France de 2e série ne pouvait pas leur échapper. Depuis sa victoire en finale du Roussillon face à Vinça, l'USP n'avait plus qu'une idée en tête : ramener un premier titre national en terre salanquaise. C'est chose faite depuis hier. Et de quelle manière...

Face à une belle équipe d'Herm, complète, et dans un stade de Muret en ébullition, les deux formations ont offert à leurs supporters une finale de rêve. Et pour les Pianencs, un "finish" en apothéose. Surtout quand c'est un pur Salanquais qui vient délivrer tout un peuple. Thomas Ambert, qui vient prêter main-forte à ses potes du village depuis le début du championnat de France, n'a pas déçu. Discret toute la rencontre, et alors que son équipe est à la peine, il réalise le doublé en fin de match (73, 75) et envoi son coach, Michel Aginor, au paradis. Inimaginable quelques minutes plus tôt, lorsque l'arrière d'Herm, Loron, aplati dans l'embut pianenc et place son équipe en tête à quelques minutes du coup de sifflet finale, (20-25, 65). "Quand on prend cet essai, je n'y crois presque plus", avoue même, Wendy Buche, à la fin du match. Mais quand les "Choulin" Muniesa, "Kawet" Gimenez où "Diego" Reynier font parler leur vitesse, tout devient plus facile. Muniesa est le premier à se mettre en évidence. Sur le premier essai, le centre transperce la défense landaise et place Cédric Raynal sur orbite d'une magnifique chistera. Les Pianencs reviennent dans la partie, malgré 20 premières minutes catastrophiques, (10-15, 29). Les Hermois, eux, réussissent une entame de match convaincante. Les "bleu et blanc" concrétisent avec deux beaux essais, par l'intermédiaire de l'ailier Labat, (6, 17). Les joueurs du président Robert Daniel sont pris à leur propre jeu. Malgré tout, l'USP limite la casse et n'est menée que de cinq points à la mi-temps (13-18).

Durant la seconde période, les coéquipiers de Maxime Domingo ont visiblement retenu la leçon. Après une minute de jeu, Gimenez s'en va aplatir le deuxième essai de son équipe. José Alonso le transforme et en profite pour faire passer son équipe devant pour la première fois depuis la 3e minute de jeu, (20-18, 41). La suite est connue. Thomas Ambert et ses équipiers ne pouvaient laisser échapper le 1er titre de champion de France de Pia XV. Et sur ces deux mois de compétition, c'est on ne peut plus mérité...

PIA
Essais
Transformations
Pénalités
Drops
Cartons Rouges
Cartons Jaunes
Cartons Blancs
Autres
HERM