PROMOTION HONNEUR
2008-2009

Le Champion : CESSENON SAINT CHINIAN

La Fiche Technique de la finale

28/06/2009

Stade Ernest Duffer - TOULOUSE (ENTENTE T.O.E.C.-T.O.A.C.- F.C.T.)

CESSENON SAINT CHINIAN 22-21 RABASTENS DE BIGORRE

(9 - 9)

CESSENON SAINT CHINIAN

RABASTENS DE BIGORRE

Essais

Transformations

Pénalités

Drops

Cartons Rouges

Cartons Jaunes

Cartons Blancs

Autres

Dimanche 28 juin 2009 au Stade Dufert TOEC (Toulouse), ASS OL Cessenon-Saint-Chinian bat Rabastens XV 22-21 (mi-temps : 9-9)

Arbitre : Bernard DAL MASO (Midi-Pyrènes)

Cessenon-Saint-Chinian : 1 essai Papalia (58), 1 transformation (58) et 2 pénalités (5, 13) Martin, 3 drops Cros (20, 87), Garrigues (71)

Rabastens : 2 essais C. Girard (45), F. Girard (66), 1 transformation (66) et 3 pénalités (4, 31, 43) Sarraméa

Carton blanc : C. Dubosc (55) pour Rabastens

Un match de titan, comme on pouvait s'y attendre, mais au jeu de l'épreuve de force ce sont les Héraultais qui ont fait plus fort devant, même si comme ils s'y attendaient, les Bigourdans se sont débrouillés pour faire des mêlées simulées à la mi-temps : « Ils avaient fait pareil devant Saint-Sulpice en demi-finale », nous déclarait M. Nègre un dirigeant du club. La première mi-temps a été un round d'observation, Rabastens a montré qu'il pouvait être très dangereux et mobile derrière, Cessenon a fait le métier devant et mis une pression terrible. 9-9 au repos tout allait se jouer dans une deuxième mi-temps haletante et quasi hitchcockienne ou Cessenon/Saint-Chinian a dû puiser dans ses réserves pour aller décrocher ce nouveau titre de champion de France. Les choses ne se présentent pas bien quand Rabastens marque deux fois par son ailier hyper vif et rapide, mais les Héraultais vont mettre la pression devant et ça va payer, sur une succession de mauls dévastateurs, les Bigourdans écroulent plusieurs fois à un mètre de la ligne, sur le dernier maul Cessenon a l'intelligence d'écarter rapidement et c'est l'essai entre les poteaux de Papaya. Il restait encore du chemin à faire et à trois minutes de la fin Rabastens était toujours devant au score 22-19, mais l'AOSC ne s'est jamais affolé croyant à juste titre en sa bonne étoile, c'est un drop de 40 m de Garrigue qui va délivrer les Héraultais et leur permettre de décrocher un nouveau titre de champion de France.